Le verre tulipe : meilleur verre de dégustation de cognac ?

Rédigé par Antoine. B - - 1 commentaire

 

verre-ancien-cognac

Majoritairement utilisé, le verre ballon a marqué des générations de consommateurs de cognac. Est-il le meilleur verre pour la dégustation des eaux-de-vie ?

 

 

On raconte que Talleyrand, alors qu’il était ministre des Affaires Etrangères, avait fait servir après un diner diplomatique un cognac « Fine Champagne » d’une très grande finesse et qu’il avait été scandalisé par la conduite d’un des convives avalant d’un trait le précieux breuvage. S’approchant de son invité, il lui fit remarquer qu’un alcool de cette qualité avait droit à des égards.

 

L’invité: « Puis-je vous demander de m’apprendre à l’apprécier, s’enquit le coupable ? »

Talleyrand: « Volontiers » en le servant une seconde fois.

Talleyrand: « Prenez votre verre dans le creux de la main, réchauffez le, puis au bout de quatre à cinq minutes, imprimez un léger mouvement circulaire, enfin penchez-vous vers lui et humez la précieuse eau-de-vie »

L’invité : "Et ensuite Monseigneur ?"

Talleyrand : «Ensuite ? Quand on a sacrifié à tous ces rites, on pose son verre et… on parle. »

 

Verre tulipe et verre ballon

Talleyrand fait référence au verre ballon, qui caractérise les verres à cognac. En général, le verre ballon est d’une contenance de 6 à 9 cl sur pied court qui est tenu dans le creux de la main pour réchauffer l’alcool et mieux dégager son arôme. Dans l’esprit de la plupart des consommateurs, c’est un des symboles qui représente le cognac.

verre-tulipe-cognac-prunier

 Commandez vos verres tulipes cognac Prunier sur la boutique

  

Le problème, c’est que le verre ballon "concentre" sur une grande surface l’alcool qui vous explose au nez en remontant et vous empêche de sentir autre chose. Essayez le verre tulipe à pied, dont le corps qui se resserre vers le haut concentre les odeurs et les libère en douceur. L'ouverture du verre est légèrement renfermée par rapport au corps du verre et ceci permet d'étaler l'arrivée des arômes pendant la dégustation et va contre l'emploi du verre ballon à ouverture très large, du moins pour une dégustation qui se veut analytique. Pour ce type de dégustation, le verre tulipe est donc incontournable. Toutes les maisons de Cognac le recommandent dont la Maison Prunier.

verre-cognac-cuvee-1797

Verres en Cristal de Baccarat du 19ème siècle conçu pour une cuvée de cognac Prunier de 1797

 

Les grands cognacs peuvent également s’apprécier dans des verres ballons ou d'autres types de verres pour un usage personnel et festif. 

 

 

Pour compléter les conseils de Talleyrand :

 

Votre cognac doit être à température ambiante (16-20 C). Vous pouvez l’amener progressivement à cette température, en le chauffant dans le creux de votre main. Pour analyser le « premier nez » il ne faut pas faire tourner son verre tulipe. Le cognac est volatile, et le tournoiement fera ressortir l’alcool. La distance entre votre nez et le verre est également primordiale : elle va vous permettre de trouver les arômes. Vous pouvez revenir sur un « deuxième nez » pour confirmer votre première impression. Prenez ensuite une petite gorgée sans l’oxygéner pour constater la continuité entre le « nez » et la « bouche ». Prenez votre temps pour sentir la richesse aromatique qui raconte l’histoire de l’eau-de-vie.

 

vieux-verre-cocktail-cognac

 Verre Cocktail Prunier de 1960 

 

On peut, bien évidemment, boire le cognac différemment. Les mixologues sont très friands de cognac et ils développent des cocktails qui exploitent sa richesse aromatique. La base cognac-tonic qui donne naissance au cognac Summit est très appréciée : le tonic ne dénature pas les arômes du cognac. N'oubliez pas que vous pouvez utiliser le code TPG5DWLT jusqu'au 21 Décembre pour profiter de la promotion de Noël (frais de port offerts).

 

 


Suivez notre actualité avec Facebook:

 

1 commentaire

#1 Cristalline Soullard a dit :

Tu fais de l’incroyable job

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot kgmlnf ? :