5 raisons qui justifient le prix du cognac (eaux de vie)

Rédigé par Antoine. B - - 4 commentaires

 

imgprunier1

Savez-vous pourquoi le cognac est un spiriteux d'exception? Quels savoir-faire justifient son prix?

 

1/Une zone d'appellation contrôlée

 

carte des crus cognac

 

Contrairement au whisky, boisson industrielle produite toute l'année, l'élaboration du cognac est limitée par la réglementation de l'AOC (Appelation d'Origine Controlée). La récolte est limitée à une fois par an et ne peut être réalisée que dans la zone d'appélation controllée du cognac (voir la carte ci-dessus). Cette zone est délimitée, selon l'AOC en crus : Grande Champagne, Petite Champagne, Borderies, Fin Bois, Bons Bois et Bois Ordinaires.La quantité de raisins récoltée puis distillée est directement lié aux nombre de pieds de vigne mais également au conditions climatiques.

 

 

production-6-crus-octobre-2009  

 

 2/La double distillation

double distillation cognac 

Contrairement à la distillation continue à colonne qui est utilisée pour l’élaboration de la vodka et d’une majeure partie du whisky, la distillation charentaise est obtenue en deux temps. Elle s’effectue en deux chauffes successives au moyen d’un alambic artisanal en cuivre : l’alambic charentais.

Ce processus de distillation permet d'obtenir des eaux-de-vie d'une intensité aromatique complexe et d'une grande finesse. Distiller avec un alambic charentais est bien plus complexe qu'avec un alambic à colonne et bien moins économique.

 

3/L'évaporation du Cognac: la part des anges

 

 part des anges

 

Tous les ans entre 2 et 6% du cognac stocké en fût pour le vieillissement s'évapore: c'est la part des anges. Le taux d'évaporation de cognac dépend de plusieurs facteurs. Plus un fût est jeune (le bois transmet plus de substances aromatiques) plus l'évaporation est grande. Les cognaçais estiment : 4 à 6 % pour une fût neuf et 2 à 3% pour un vieux fût. Un chai sec, augmentera également le taux d'évaporation. Dans la région de Cognac, l'équivalent d'un milliard de bouteilles se trouve dans des fûts pour être vieilli. L'évaporation annuelle de ce stock correspond à 22 millions de bouteilles.

 

4/Les coûts de stockage

Pour obtenir de vieilles eaux de vies il faut, dès l'année de la distillation, prévoir le volume d'évaporation. En effet les négociants sont contraints, par la part des anges, de stocker de grosses quantités d'eaux de vie la première année. Cette prévision permet d'avoir un volume suffisant au bout de 20 ou 40 ans de vieillissement en fût. Les chais de stockages doivent donc être de grandes tailles, ce qui engendre des coûts à longs termes importants. Comme toutes les eaux-de-vie n'arrivent pas à maturité en même temps, ces dernières doivent être surveillées par des experts pour les mener à l'âge idéal. Pour les cognacs haut de gamme, les eaux de vie de "Grande Champagne" sont très prisées pour leurs capacités à vieillir longtemps et leurs arômes uniques et délicats.

 

 

5/Les variations de l'offre et de la demande

 

  

La crise du phylloxéra en 1873 fut dévastatrice pour le marché du Cognac. Le phylloxéra de la vigne est un minuscule puceron originaire d'Amérique du nord. Il fut responsable d'une terrible catastrophe causant d'épouvantables dégâts sur les vignobles français et européens. La recherche d'un remède pour combattre le fléau a monopolisé toute l'énergie des viticulteurs, des scientifiques et des hommes politiques. Cette crise a nottament entraîné une envolée des prix du Cognac. Les variations de la demande peuvent aussi faire augmenter les prix comme aux Etats-Unis en 1970, au Japon en 1988 et en Chine en 2010.

 

Le Cognac EXTRA 40 ans d'âge

 

 


cognac extra prunier

 

 

La Maison Prunier conserve tous les arômes et la typicité du terroir et du millésime grâce aux méthodes ancestrales gardées intactes. Le Cognac 40 ans d'âge Prunier a été concu en 2007 par Stéphane Burnez à partir des eaux de vie de la Maison Prunier. Un des buts de la famille est de faire découvrir des cognacs concervant le goût originel des eaux de vie sortant de l'alambic. Pour cela, les eaux de vie sont conservées dans les mêmes fûts tout au long du vieillissement.

Dans le cognac extra Prunier, 4 eaux de vies différentes sont mariées, toutes issues de l'appélation controlé "Grande Champagne". La Maison Prunier, fait le choix d'assembler des cognacs avec peu d'eaux de vies différentes. Cela permet de faire ressortir, le caractère unique de chacune. Ici, l'eau de vie la plus jeune à vieilli 40 ans et les autres proviennent du paradis. Le paradis est constitué uniquement d'eaux de vie ayant vieilli suffisamment en fût de chêne pour être conservées en dame-jeanne. Dans le Cognac Extra, 3 eaux de vie du paradis, respectivement de 1953, 1955, 1959, sont présentes.

 

Sur un fût de 250 litres (avec un taux d'évaporation assez élevé de 4%) au bout de 40 ans il ne restera que 48 litres ! C'est la preuve que le vieux cognac fait partie des alcools les plus rares et les plus nobles.

 

 

 

 

 

4 commentaires

#1 Pauline a dit :

Ah effectivement ça explique des choses, j'ai toujours trouvé les prix exorbitants !

#2 Super Administrateur a dit :

@Pauline :
Ce qui fait le plus augmenter les prix des spiritueux en France sont les taxes. En vous épargnant les détails,
sur une bouteille de cognac à 40 degrés la majorité des recettes de la vente vont directement dans les caisses de l'état français !

#3 Jean Claude Gonnet a dit :

Je ne peux fermer ce site sans dire bravo aux rédacteurs

#4 FrancisDub a dit :

Merci par rapport à l’immense travail que vous réalisez qui, comme d’habitude, est extraordinaire.

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot gjgfv ? :